LE BLOG DE BOB

Toutes les infos, les nouveautés, et les actus fruitées !

Faut-il manger plus de fruits secs ?

On se pose la question, même si nous connaissons la réponse.

Importante source de vitamines et de minéraux, les fruits secs vous aident à rester en bonne santé au quotidien. Chaque fruit sec possède des bienfaits spécifiques, mais ils ont tous un inconvénient : être riches en calories. Lesquels consommer et en quelle quantité ? Bio à la Une vous conseille.

Les fruits secs sont des fruits déshydratés qui ont la particularité d’être bon pour la santé et facilement conservables, en moyenne un an s’ils sont protégés de l’air et de l’humidité. Certains peuvent être conservés jusqu’à 18 mois, d’autres moins longtemps, car ils ont tendance à rancir. C’est le cas des amandes, noix de cajou ou noisettes.

Il existe deux types de fruits secs : les fruits naturellement secs dit oléagineux ou fruits à coque (amande, cacahuète, noisette, noix, etc) et les fruits déshydratés (abricot, figue, datte, ananas, raisin, etc).

 

Les multiples bienfaits des fruits secs

Consommés depuis la nuit des temps, les fruits secs sont à la base de nombreuses cuisines ethniques. En plus des nombreux avantages santé qu’ils apportent, ils offrent des saveurs intenses qui complètent la plupart des plats.

Côté bénéfices, la liste est longue. Les raisins secs luttent contre l’ostéoporose grâce à leur teneur en bore. Les abricots secs contre l’hypertension grâce à un faible taux de sodium et une quantité importante de potassium. Par un apport calorifique de qualité, les dattes donnent un coup de boost lors de petites fatigues et manques d’énergie. Les pruneaux sont connus pour être le fruit sec anticonstipation : merci aux fibres et au sorbitol qui aident le transit intestinal par une action laxative. Les noix, quant à elles, aident à combattre le mauvais cholestérol.

 

Afin d’optimiser l’efficacité sur l’organisme, il est recommandé de consommer des fruits secs biologiques. Lire l’article complet