LE NASHI

 

Le nashi est une petite poire japonaise. À l’instar des mulberries ou du baobab, on le considère comme un super fruit, c’est-à-dire un fruit aux qualités nutritionnelles exceptionnelles. Vous pourriez donc vous laisser séduire par ce produit exotique.

 

Nashi : qu’est-ce que c’est ?

Le nashi a plutôt l’aspect d’une pomme mais son goût s’apparente à celui de la poire. D’ailleurs, « nashi » signifie poire en japonais. Chez nous, on l’appelle aussi pomme-poire, poire japonaise, poire cristal ou encore poire des sables.

Il est possible de le trouver chez le primeur, plutôt au moment de la rentrée scolaire.

Ce fruit est disponible en France depuis les années 1980, et se décline en 14 variétés.

Qualités nutritionnelles du nashi

Le nashi est riche en :

  • Eau : 88,6 g pour 100 g ! C’est un fruit très désaltérant. Du coup, il est appréciable pour se rafraîchir mais aussi pour favoriser le transit et garder la ligne.
  • Potassium : 140 mg pour 100 g. Il réduit les risques d’accident et de maladie cardiovasculaires.
  • Magnésium : 35 mg pour 100 g. Il diminue le stress.
  • Vitamine C : 3 mg pour 100 g. Il apporte de l’énergie et aide à prévenir les maladies de l’hiver.
  • Fibres : 800 mg pour 100 g. Il favorise la digestion en prenant soin de la flore intestinale.

Le nashi contient également du cuivre et du calcium.

Bon à savoir : le nashi est riche en antioxydants, à consommer en prévention contre les cancers, et notamment celui du colon.

 

Atouts du nashi pour la santé

Le nashi est principalement utilisé pour lutter contre les troubles urinaires et digestifs (notamment la constipation). Il est également apprécié pour son impact contre :

  • le cholestérol ;
  • l’hypertension ;
  • les hémorroïdes.

Ce ne sont pas ses seuls bienfaits puisqu’en médecine chinoise traditionnelle, il est également employé pour :

  • apaiser la toux et soigner une gorge enrouée ;
  • venir à bout de la fatigue des yeux et diminuer les cernes ;
  • conserver des os solides et un bon flux sanguin ;
  • lutter contre les maladies pouvant diminuer la qualité de la vue.

Le nashi est très agréable à consommer en été car très rafraîchissant. Il est peut être cuisiné dans des préparations salées (salade, foie gras) ou sucrée (tarte, compote).

Bon à savoir : Il est préférable de le déguster avec la peau, qui lui donne ce petit goût si particulier.