LE BLOG DE BOB

Toutes les infos, les nouveautés, et les actus fruitées !

La majorité des citrons commercialisés en France seraient toxiques !

 

Fruits au travailSelon une enquête effectuée par la télévision française, la plupart des citrons vendus dans notre pays arrivent d’Espagne. Problème, ceux-ci sont en grande partie traités avec un fongicide interdit en France, mais autorisé concernant les produits importés.

 

On prête au citron de nombreux bienfaits, puisque celui-ci est doté d’une haute teneur en vitamine C, qui permettrait notamment de se prémunir du cancer et d’être utile dans des régimes amincissants. En revanche, il se pourrait bien que le citron soit malheureusement un des fruits les plus toxiques que nous consommons au quotidien !

Près de 500 tonnes sont vendues en France chaque jour, et au moins 80% de la production vient d’Espagne, dont 20% seulement est issue de l’agriculture biologique. Les citrons viennent pour la plupart de la région de Murcie située au sud-est du pays, qui est tout simplement le premier exportateur mondial.

L’enquête menée en 2017 par France 5 baptisée Le citron a-t-il un pépin ? s’est penchée sur le sujet (voir en fin d’article). Cette dernière nous apprend que les citrons espagnols non issus de l’agriculture biologique sont traités avec différents pesticides. Ceci n’est évidemment pas un scoop, mais il s’avère également que des produits chimiques sont appliqués après la récolte !

Il s’agit d’un traitement à base de cire et d’imazalil destiné à donner aux citrons une certaine brillance, et leur permettre de résister au transport. Il est ici question d’un fongicide totalement interdit en France mais pourtant autorisé sur les produits d’importation. L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a même classé cette substance dans la catégorie “cancérigène probable”.

Il faut également savoir que bien que la peau du citron soit plutôt épaisse, on retrouve le produit à l’intérieur, jusque dans la pulpe ! Ces agrumes renfermeraient entre 10 et 25% des produits appliqués après la récolte ! Évidemment, la question ne se pose pas pour les citons biologiques, dont la peau peut même être mangée.

Sources : We Demain – Breizh Info